Création avril 1997

L’histoire d’un muezzin qui n’avait pas annoncé l’aube

d'après "Le sultan indécis" de Tawfiq Al Hakim

Adaptation et mise en scène
Hazem El Awadly

Scénographie
Jean-Marie Eichert

Costumes
Hazem El Awadly

Musique
Hocine Adjali

Photographie
Samuel Croix

Avec
La troupe du Théâtre Nout


Création 1997
Durée : 2 heures

Une place publique dans une ville d’Orient, une mosquée, un minaret, un condamné à mort, et un Muezzin qui n’annonce pas l’aube…

« Regarde ce vieillard ! Il n’a pas d’épée à sa ceinture. Il n’a qu’une langue dans sa bouche, des mots, des phrases. Et il sait très bien employer ce qu’il possède. Mais moi, j’ai l’épée. Elle n’est pas en bois et ce n’est pas un jouet. Elle doit servir à quelque chose. Elle doit avoir sa raison d’être, non ? »

C’est sur le mode d’un conte oriental rythmé par le luth et le chant, à la lumière vacillante des bougies que le Théâtre Nout a choisi cette œuvre de Tawfiq Al Hakim où le dramaturge égyptien dénonce la corruption du pouvoir et ce dilemme qui incombe à tout dirigeant : l’épée ou la loi.