Donya

d'après La voix humaine et Le bel indifférent de Jean Cocteau

  • Adulte
  • Troupe
  • Durée : 1 heures et 30 minutes avec entracte
  • Créé en juin 2009

Deux femmes au diapason dans l'attente de l'être aimé...

Le personnage, nous fait rire, nous fait pleurer et nous fait passer par tout un tas d'émotions et c'est magique !

Yaoi-93 sur BilletReduc

Un très beau texte porté magnifiquement par une superbe artiste en devenir

Emi21 sur BilletReduc

Elle parle, crie, menace,supplie... la discussion se réduit à un monologue.

Mytsou sur BilletReduc

Très bon moment à découvrir !

Nat2365 sur BilletReduc

Équipe

  • Adaptation et mise en scène

    Hazem El Awadly

  • Scénographie

    Jean-Marie Eichert

  • Costumes

    Hazem El Awadly

  • Musique

    Hazem El Awadly

  • Affiche

    Jean-Luc Faure

  • Avec

    La troupe du Théâtre Nout

À propos de l'œuvre

La voix humaine

Une femme seule, meurtrie par une récente rupture amoureuse, tente une dernière fois de s’accrocher à l’homme qu’elle aime. L’attente d’une femme, dont l’espoir se mue en monologue tragique.

En partant de cette situation tristement banale, Jean Cocteau écrit une mini-tragédie en un acte. Écrite en 1930, La voix humaine inspira à Jean Cocteau, 10 ans plus tard, un nouveau texte, Le bel indifférent.

Le bel indifférent

L’attente d’une femme, puis le retour d’Émile, « bel indifférent », et le dialogue, se mutant en monologue, d’une amoureuse qui vide son cœur à son amant stoïque, dissimulé derrière son journal…

Tragédie pathétique de celui prêt à tout pour ne pas perdre ce qu’il a déjà perdu depuis longtemps.

Ce texte fut écrit en 1940, par Jean Cocteau pour son amie la môme Piaf. Poignant, tragique et drôle à sa façon, il nous entraîne dans les méandres de la folie amoureuse qui transforme les protagonistes du texte en 2 entités : celui qui est attendu et celui qui attend…